Urgences dentaires

On n’insiste jamais trop sur l’importance d’un suivi dentaire régulier : c’est là le meilleur moyen de vous assurer du bon état de votre bouche et de vos dents.

Urgences dentaires

Accueil » Soins Dentaires à Candiac » Urgence dentaire

Cela vous permet aussi de recevoir les soins nécessaires pour contrer les maladies et autres problèmes qui pourraient les affecter. Malgré cela, des infections peuvent se manifester soudainement et des traumatismes peuvent survenir à tout moment. Lorsque ce genre de situation se présente, une prise en charge rapide s’impose. Pour ce faire, il faut donc voir votre dentiste dans un court délai, pour lui permettre d’évaluer votre situation et de proposer les solutions appropriées.

Ce faisant, chez Soins Dentaires Candiac, nous nous engageons à traiter les urgences dentaires de toutes sortes. En cas de nécessité, contactez-nous et nous verrons à vous recevoir le plus promptement possible, à l’intérieur de nos heures d’ouverture.

Urgences dentaires : comment réagir ?

Urgences dentaires : comment réagir ?

Lorsqu’une urgence dentaire se manifeste, il faut savoir bien la gérer en fonction de son niveau de gravité. Des gestes peuvent être posés afin de limiter les impacts immédiats et de faciliter la prise en charge qui suivra. Voici donc quelques informations pour vous aider à identifier l’urgence d’une situation et à réagir correctement.

Lorsque vous ressentez de la douleur
à une dent

Il s’agit d’une urgence courante qui doit être prise au sérieux. Non seulement la sensation douloureuse peut être difficile à supporter et vous empêcher de vaquer à vos occupations, mais elle dénote généralement un problème plus grave. Elle peut en effet être liée à une carie dentaire qui s’est aggravée ou étendue, à une infection des tissus mous (gingivite, parodontite), à un abcès, à une restauration endommagée, au mauvais ajustement d’une prothèse dentaire ou à des complications post-chirurgicales. S’il est toujours important de consulter en cas de douleur, les manières de réagir peuvent différer selon son degré et la façon dont elle se manifeste :

  • La douleur est de basse intensité ou elle tend à se résorber par elle-même : même si la douleur ressentie est faible et facilement supportable ou qu’elle disparaît après quelque temps, il ne faut pas la prendre à la légère. Ça n’est pas parce que le mal est parti que le problème associé n’est plus là. Il y a de fortes chances que la sensation revienne et qu’elle soit alors plus vive, dénotant un approfondissement de l’infection qui en est la source. Pour vous assurer d’une gestion rapide du problème, parlez de cette douleur à votre dentiste lors de votre rendez-vous de routine, lequel pourrait être devancé au besoin ;
  • La douleur est vive et persistante : si la douleur se manifeste avec vivacité au point de vous réveiller la nuit ou qu’elle se résorbe au contact du froid, contactez votre dentiste pour obtenir un rendez-vous rapidement. Entretemps, la douleur peut être gérée par la prise d’analgésiques en vente libre (Tylenol ou Advil). Si vous en êtes capable, tentez d’identifier la source de la douleur et les caractéristiques de ses manifestations (fréquence, intensité, élément déclencheur). Cela aidera votre dentiste dans son diagnostic et dans l’élaboration d’un plan de traitement.
  • La douleur est accompagnée d’enflure et d’éruptions purulentes : c’est probablement le signe qu’un abcès (une infection profonde se situant sous les gencives) s’est formé. Dans ce cas, il est impératif de contacter votre dentiste pour vous assurer d’un suivi rapide, surtout si vous faites aussi de la fièvre. En attendant le rendez-vous, vous pouvez prendre des analgésiques en vente libre (Advil et Tylenol) et utiliser des compresses tièdes pour diminuer la douleur. Il est aussi conseillé de rincer la bouche à l’eau tiède salée afin de contrôler la propagation bactérienne. Notez également l’intensité et le lieu de la douleur : si elle empire ou se déplace vers les yeux, allez à l’urgence au plus vite.
Bienvenue

Lors d’un traumatisme dentaire (coup ou choc subi par la bouche)

  • Trauma mineur ou moyen : à la suite du choc, surveillez les symptômes associés. Si la douleur s’estompe et que la dent semble stable, il n’est pas nécessaire de consulter sur-le-champ. Il faudra toutefois aviser votre dentiste du traumatisme subi lors de votre prochain rendez-vous. Par contre si la douleur disparaît, mais que la dent change de couleur par la suite, appelez-nous. C’est probablement le signe que le nerf interne est mort, ce qui, à long terme, risque d’affecter la solidité et la viabilité de la dent ;
  • Trauma sévère : si la dent ou les dents touchées bougent, assurez-vous de voir rapidement votre dentiste. Une telle instabilité pourrait être due à une fracture de la racine ou de l’os alvéolaire. En cas de douleurs associées, soulagez-les avec du Tylenol ou de l’Advil ;
  • Expulsion d’une dent : si la dent est complètement sortie de son emplacement, contactez-nous sans délai. En attendant, récupérez-la et conservez-la. Pour ce faire, tentez de la remettre dans son alvéole et de l’y maintenir avec votre langue. Si cette option est impossible à cause de la douleur et des saignements occasionnés, déposez-la dans un petit récipient contenant de la salive, de l’eau ou du lait. Faites attention en la manipulant : il faut toujours la prendre par la couronne et éviter de toucher à la racine.
Lors d’un traumatisme dentaire (coup ou choc subi par la bouche)

Lorsqu’une dent ou une obturation
se brise

  • Bris et fêlures dentaires mineures ou moyennes : lorsque seul un petit coin de dent est cassé et qu’aucune douleur (hormis une faible sensibilité) n’est ressentie, le niveau d’urgence de la situation est faible. Toutefois, la situation devra être prise en charge pour éviter que la dent, ainsi rendue plus friable et abrasive, entraîne l’usure indue de ses voisines. Un simple limage pourrait suffire à corriger la situation. Si l’éclat qui s’est détaché est plus gros et que cela entraîne une sensibilité marquée, voire une douleur légère, contactez votre dentiste. Votre cas est alors plus sérieux : non seulement la dent est plus abrasive, mais elle est aussi vulnérable aux bactéries qui pourraient plus facilement pénétrer vers l’intérieur ;
  • Bris prononcé : quand la fracture est prononcée, douloureuse, et que vous observez du sang ou un point rouge, il est important de consulter dans les heures qui suivent l’incident ; le nerf pourrait alors être atteint. Si vous le pouvez, récupérez l’éclat et conservez-le dans de la salive, du lait ou de l’eau fraiche. Dépendamment de son état, votre dentiste pourrait l’utiliser pour procéder à la réparation.
  • Une obturation endommagée : en cas de bris ou de décollement, avisez rapidement votre dentiste, car la dent est alors sujette aux infiltrations bactériennes.

Une dentiste passionnée au service de votre bien-être

Marie-Pier Riendeau

Blogue dentaire

Notre équipe de passionnées vous propose ces informations pratiques portant sur la bouche, les dents et les meilleures manières de prévenir et de traiter les maladies et problèmes qui les affectent parfois.

2-11-2021

Maladies des gencives : des conseils préventifs

La santé des gencives est tellement importante pour la santé buccodentaire, mais elle est trop souvent négligée… Et pourtant ! Beaucoup de personnes ignorent que les maladies des gencives sont la […]
15-10-2021

Implants dentaires : les secrets de l’ostéointégration

Un implant dentaire, c’est une petite vis de titane qu’on insère directement dans l’os de la mâchoire afin de remplacer les racines de dents manquantes. On y installe différents types […]